Augmentation du prix du gaz

Augmentation du prix du gaz

Par Thomas le 29/09/2021

Les tarifs réglementés ont augmenté au 1er octobre 2021 et s’expliquent entre autres par une inflation du prix du gaz sur les marchés mondiaux. Le gouvernement a annoncé la mise en place d’un « bouclier tarifaire » au 1er novembre, et ce, jusqu’en avril 2022.

Pourquoi les prix augmentent ?

Tous les mois, les prix évoluent à la hausse ou à la baisse, et suivent les fluctuations des marchés. Depuis le 1er janvier 2019, le tarif réglementé a augmenté de près de 30%.

Le prix du gaz se base sur les coûts d’approvisionnement, de transport, de distribution, de stockage et de commercialisation. C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui est chargée de faire ces calculs : “La France ne dispose pas de gaz sur son territoire et importe 99 % de sa consommation de gaz naturel, elle est donc exposée aux variations des prix de marché européens et mondiaux”. 

Donc si les coûts des pays importateurs augmentent, la répercussion se fait sur les pays acheteurs. 

Quelles en sont les conséquences ?

Pour les français qui utilisent le gaz comme source d’énergie, que ce soit en moyen de cuisson ou de chauffage, les hausses des prix vont forcément affecter le budget total du ménage. Voici le résumé des dernières hausses des prix sur l’année 2021 : 

  • + 10% en juillet 2021
  • + 5% en août 2021
  • + 8,7% en septembre 2021
  • + 12,6% en octobre 2021
  • + 15% annoncés au 1er novembre 2021

Le Gouvernement a annoncé le versement d’un chèque énergie exceptionnel de 100€ pour les bénéficiaires de la campagne chèque énergie 2021. Il sera envoyé en décembre 2021.

Quelles issues ?

Pour éviter de voir flamber son budget énergie, d’autres solutions sont accessibles.

Vous pouvez penser aux travaux de rénovation énergétique

Une fois votre logement bien isolé, pour réduire encore la part de votre facture liée au chauffage, vous pourrez envisager de remplacer vos anciens appareils par des radiateurs électriques programmables et intelligents, avec à la clé des économies d’énergie supplémentaires.

Le Gouvernement veut agir en cas de nécessité

Le Premier ministre Jean Castex a proposé, lors des questions au Gouvernement ce 05 octobre 2021 à l’Assemblée nationale, d’agir sur le levier fiscal « en cas de nécessité ».

« Ce qui importe pour les usagers, c’est que leur facture n’augmente plus », a précisé le Premier ministre. Il a notamment ajouté vouloir « protéger le pouvoir d’achat » des Français.